dimanche 16 février 2014

Fin de l'Occident, naissance du monde : Hervé Kempf à Besançon


« il ne s'agit plus de répartir l'abondance, l'enrichissement sans fin promis par la croissance, mais d'organiser la sobriété» 
(Hervé Kempf)


Marie-Pierre Grassi (Université populaire d’Arcueil) : "Vous avez su dire ce qui est en évitant de décourager et de céder au pessimisme. C’était une nourriture solide, durable, consistante, qui donne envie de se retrousser les manches."


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire