jeudi 24 octobre 2013

Les avantages médicinaux du cynorrhodon


Christopher Hope explique les usages médicinaux de pétales et des cynorrhodons de l'Eglantier (Rosa canina), son histoire ancienne et où vous pouvez les trouver dans la nature.

églantier (Rosa canina). JPG

Les roses sont un spectacle à elles seules le long des haies et bords de route. Notre printemps et notre automne seraient sans doute beaucoup plus pauvre sans leurs odeurs et leurs couleurs. 
Historiquement, les roses ont joué un rôle important depuis les temps anciens, dans la préparation et l'utilisation des aliments, médicaments, cosmétiques, rituels et dans la parfumerie. On sait que les Grecs, les Perses et les Romains employaient de nombreux médicaments à base de différentes types de roses. En 77 après JC, le chroniqueur romain Pline a enregistré plus de 30 troubles qui pourraient être «guéris» avec différentes roses.

Description

Le Rosier des Chiens ou Eglantier des Chiens (Rosa canina) est un arbuste à feuilles caduques variables, originaire d'Europe, d'Asie occidentale et d'Afrique. Ses tiges arquées et épineuses produisent des feuilles pennées, d'environ 6 à 7 cm de long, composées de 5-7 folioles ovales, avec des marges dentelées. Des petites appendices semblables à des feuilles - appelés stipules - sont présents sur toutes les plantes de la famille rose.

En revanche, le Rosier rugueux ou Rosier du Japon (Rosa rugosa), une espèce populaire introduite dans les zones urbaines, est très dense et possède des tiges épineuses et des feuilles pennées profondément veinées. Cette plante a en moyenne de neuf étroites tracts, de forme oblongue. Chacun de ces tracts passera de 3 à 5 cm de long.


Fleurs 

Des fleurs simples et belles poussent individuellement ou en petits groupes sur l'églantier (Rosa canina), à partir de la fin du printemps au milieu de l'été. Hélas, les touches de rose et de blanc ornent nos paysages pour une courte période car les pétales peuvent facilement être balayées par le vent. 
Les fleurs de l'églantier affichent cinq pétales et cinq sépales verts, avec de nombreuses étamines. Une fleur type mesurera 5 à 6 cm de diamètre. Ceux-ci donnent naissance à des fruits familiers, connus sous le nom «cynorrhodon», qui dûment mûrissent à leur glorieuse couleur écarlate au début à la mi-automne. Les fruits fournissent un interlude visuel sporadique mais bienvenu pendant la décroissance de haies d'automne, mis en lumière face aux nuances dominantes de l'automne, (orange, rouge et jaune).


Les fleurs de la R.rugosa sont souvent d'un magnifique rose vif, bien que parfois un rouge-pourpre profond ou blanc. Elles sont plus grandes que celles de la R.canina (8-9cm de diamètre), et donne rapidement naissance à des globulaires, comme ceux de la tomate. Elles sont aussi plus larges mais de la même longueur. 


Une autre espèce de rosier sauvage peut aussi être utilisée, le Rosier rubigneux (R.rubiginosa), remarquable par son feuillage de pomme parfumée.


Habitat

La R.canina aime à se développer dans les zones boisées, les bosquets, les broussailles et les couvertures, en Grande-Bretagne, jusqu'à une altitude de 550 mètres. S'ils trouvent un "soutien", ils peuvent monter très haut dans les arbres. La R.rubiginosa (espèce introduite), se trouve de plus en plus à des altitudes allant jusqu'à 400 mètres. Tous les roses peuvent être cultivées en plein soleil ou sous une ombre légère, et se développent dans un sol légèrement acide et bien drainé. 
Les "fourrageurs" urbains peuvent trouver que la R.rubiginosa est l'espèce qu'ils rencontrent le plus souvent lors de leurs voyages dans les villes car cette plante est largement utilisé comme plantation d'ornement : regardez dans les parcs, les cimetières, les jardins, autour des complexes de développement divers. Les fruits de la R.rugosa sont plus gros, et prêt à récolter plus tôt que ceux de la R.canina

Chien rose bud
Bourgeon de la Rosa canina

Parties utilisées : pétales (parfois) et les cynorrhodons mûrs (avec des graines et des poils irritants supprimés).

Récolte : fruits de R.canina partir de fin Septembre-Octobre, fruits de R.rugosa à partir de fin Août-Septembre, les cynorrhodons de la R.canina sont généralement mieux après une gelée.

Constituants clés : vitamines AB, D, E et C (environ 20-60 fois plus de Vit C que les oranges, à poids égal), des flavonoïdes, des tanins, des sucres, des acides, pectine; caroténoïdes (lycopène). 

Les usages

Actions anti-oxydantes, astringent, anti-viral, diurétique.

Les pétales ont été incluses dans la pharmacopée britannique comme astringent jusqu'aux années 1930. Ils font une excellente confiture parfumée, et plus particulièrement à partir de la rose de Damas, populaire en Bulgarie. 


L'astringence des cynorrhodons peut aider à soulager la dysenterie et la diarrhée. En outre, les différents flavonoïdes, couplés avec la vitamine C, ont une action antioxydante et aident à protéger l'organisme contre de nombreuses contraintes internes et externes. La teneur élevée en vitamine C des fruits d'églantier sera donc extrêmement utile dans la prévention et la lutte contre les infections, les rhumes, la grippe et la pneumonie (le sirop est le moyen classique pour préserver les cynorrhodons).

La vitamine C et les molécules bio-flavonoïdes sont toujours combinés ensemble par nature. C'est comme ça que nos corps expérimentent la vitamine C en mangeant des fruits. Les cynorrhodons sont riches dans ce complexe chimique vitale, appelée à renforcer les tissus de l'organisme, et aider à construire et à maintenir un système vasculaire en bonne santé, en prévenant les dommages de la fragilité capillaire. 


La découverte de la haute teneur en vitamine C de l'églantier est survenue pendant la Seconde Guerre Mondiale. En cette période de pénurie d'agrumes, le gouvernement britannique a organisé la récolte du plus grand nombre possible de cynorrhodons, considérés comme substitut de sources en vitamine C. Cela a finalement souligné l'importance de l'églantier comme une source supérieure à la vitamine, faisant débuté sa popularité dans le monde entier. 

Les cynorrhodons ont également des propriétés diurétiques (laxatif doux), et peuvent aider à traiter les infections urinaires. La teneur en fer dans les cynorrhodons en fait un excellent complément pour les femmes menstruées. L'huile extraite des graines de cynorrhodon contribue à la réduction du tissu cicatriciel et des vergetures causées par la grossesse et l'accouchement, grâce à ses propriétés de régénération tissulaire. 


Résistez à la tentation de cueillir les cynorrhodons, nombreux et voyants, des roses cultivées dans les parcs et jardins. Ils auraient beaucoup moins de vitamine C en eux, et seront potentiellement arrosés avec des pesticides.


Pour plus d'informations et de références : 

http://www.permaculture.co.uk/articles/medicinal-benefits-rose-hips

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire