mercredi 30 octobre 2013

The Jardinières Tour !


Etape au Café des Pratiques
(105 bis rue de Belfort)


Le 12 octobre dernier, le Café des Pratiques nous invitait à présenter notre collectif et nos actions lors d'une rencontre conviviale et détendue avec quelques curieux et personnes intéressées... Un rendez-vous riche en contacts et plein d'enthousiasme. 
Ce fut aussi l'occasion pour nous d'installer une jardinière devant les vitrines du café. Jardinière certifiée par les Incroyables C et made in Fontain by Estelle et Jean-Marc !


Audrey

dimanche 27 octobre 2013

The Jardinières Tour !



Etape au jardin en "trou de serrure" (Keyhole garden), 
avenue Charles Siffert : ça pousse !


Retour sur notre jardin en permaculture, monté le 25 août dernier avec une vingtaine 
de volontaires (petits et grands).
Les plantes ont bien grandi, un petit entretien a été fait par Linn, Estelle et Dominique vendredi après-midi, le compost a repris un peu d'allure et notre banderole tient toujours le coup malgré la pluie...


En projet : 
- une jardinière sur le Campus de la Bouloie, devant le local de Vélocampus;
- une personne intéressée par notre démarche sur le site de l'Observatoire;
- une rencontre avec la Saline d'Arc-et-Senans pour récupérer quelques plantes hivernales;
- un terrain proposé par l'APF (Association des Paralysés de France) sur un projet commun;
- la jardinière de la cité des Montboucons bientôt réhabilitée (bac en cours de fabrication).

A la prochaine... étape!

Audrey

vendredi 25 octobre 2013

La Charte des Incroyables Comestibles - France


« Ce qui appartient à tout le monde, n’appartient à personne »

Telle est la devise des Incroyables Comestibles... Afin de mieux comprendre notre démarche, voici la Charte des Incroyables Comestibles France.

Extrait : 
Les Incroyables Comestibles est une démarche participative citoyenne.
Elle appartient à tous les Citoyens Jardiniers Solidaires, à leurs amis et leurs sympathisants, qui souscrivent pleinement aux valeurs et principes issue d’un élan volontaire de don et de partage fondamentaux du mouvement.

Pour consulter la charte, cliquez ici.

jeudi 24 octobre 2013

Enseigner la science : un jeu d'enfant. Christophe Galfard

Les avantages médicinaux du cynorrhodon


Christopher Hope explique les usages médicinaux de pétales et des cynorrhodons de l'Eglantier (Rosa canina), son histoire ancienne et où vous pouvez les trouver dans la nature.

églantier (Rosa canina). JPG

Les roses sont un spectacle à elles seules le long des haies et bords de route. Notre printemps et notre automne seraient sans doute beaucoup plus pauvre sans leurs odeurs et leurs couleurs. 
Historiquement, les roses ont joué un rôle important depuis les temps anciens, dans la préparation et l'utilisation des aliments, médicaments, cosmétiques, rituels et dans la parfumerie. On sait que les Grecs, les Perses et les Romains employaient de nombreux médicaments à base de différentes types de roses. En 77 après JC, le chroniqueur romain Pline a enregistré plus de 30 troubles qui pourraient être «guéris» avec différentes roses.

Description

Le Rosier des Chiens ou Eglantier des Chiens (Rosa canina) est un arbuste à feuilles caduques variables, originaire d'Europe, d'Asie occidentale et d'Afrique. Ses tiges arquées et épineuses produisent des feuilles pennées, d'environ 6 à 7 cm de long, composées de 5-7 folioles ovales, avec des marges dentelées. Des petites appendices semblables à des feuilles - appelés stipules - sont présents sur toutes les plantes de la famille rose.

En revanche, le Rosier rugueux ou Rosier du Japon (Rosa rugosa), une espèce populaire introduite dans les zones urbaines, est très dense et possède des tiges épineuses et des feuilles pennées profondément veinées. Cette plante a en moyenne de neuf étroites tracts, de forme oblongue. Chacun de ces tracts passera de 3 à 5 cm de long.


Fleurs 

Des fleurs simples et belles poussent individuellement ou en petits groupes sur l'églantier (Rosa canina), à partir de la fin du printemps au milieu de l'été. Hélas, les touches de rose et de blanc ornent nos paysages pour une courte période car les pétales peuvent facilement être balayées par le vent. 
Les fleurs de l'églantier affichent cinq pétales et cinq sépales verts, avec de nombreuses étamines. Une fleur type mesurera 5 à 6 cm de diamètre. Ceux-ci donnent naissance à des fruits familiers, connus sous le nom «cynorrhodon», qui dûment mûrissent à leur glorieuse couleur écarlate au début à la mi-automne. Les fruits fournissent un interlude visuel sporadique mais bienvenu pendant la décroissance de haies d'automne, mis en lumière face aux nuances dominantes de l'automne, (orange, rouge et jaune).


Les fleurs de la R.rugosa sont souvent d'un magnifique rose vif, bien que parfois un rouge-pourpre profond ou blanc. Elles sont plus grandes que celles de la R.canina (8-9cm de diamètre), et donne rapidement naissance à des globulaires, comme ceux de la tomate. Elles sont aussi plus larges mais de la même longueur. 


Une autre espèce de rosier sauvage peut aussi être utilisée, le Rosier rubigneux (R.rubiginosa), remarquable par son feuillage de pomme parfumée.


Habitat

La R.canina aime à se développer dans les zones boisées, les bosquets, les broussailles et les couvertures, en Grande-Bretagne, jusqu'à une altitude de 550 mètres. S'ils trouvent un "soutien", ils peuvent monter très haut dans les arbres. La R.rubiginosa (espèce introduite), se trouve de plus en plus à des altitudes allant jusqu'à 400 mètres. Tous les roses peuvent être cultivées en plein soleil ou sous une ombre légère, et se développent dans un sol légèrement acide et bien drainé. 
Les "fourrageurs" urbains peuvent trouver que la R.rubiginosa est l'espèce qu'ils rencontrent le plus souvent lors de leurs voyages dans les villes car cette plante est largement utilisé comme plantation d'ornement : regardez dans les parcs, les cimetières, les jardins, autour des complexes de développement divers. Les fruits de la R.rugosa sont plus gros, et prêt à récolter plus tôt que ceux de la R.canina

Chien rose bud
Bourgeon de la Rosa canina

Parties utilisées : pétales (parfois) et les cynorrhodons mûrs (avec des graines et des poils irritants supprimés).

Récolte : fruits de R.canina partir de fin Septembre-Octobre, fruits de R.rugosa à partir de fin Août-Septembre, les cynorrhodons de la R.canina sont généralement mieux après une gelée.

Constituants clés : vitamines AB, D, E et C (environ 20-60 fois plus de Vit C que les oranges, à poids égal), des flavonoïdes, des tanins, des sucres, des acides, pectine; caroténoïdes (lycopène). 

Les usages

Actions anti-oxydantes, astringent, anti-viral, diurétique.

Les pétales ont été incluses dans la pharmacopée britannique comme astringent jusqu'aux années 1930. Ils font une excellente confiture parfumée, et plus particulièrement à partir de la rose de Damas, populaire en Bulgarie. 


L'astringence des cynorrhodons peut aider à soulager la dysenterie et la diarrhée. En outre, les différents flavonoïdes, couplés avec la vitamine C, ont une action antioxydante et aident à protéger l'organisme contre de nombreuses contraintes internes et externes. La teneur élevée en vitamine C des fruits d'églantier sera donc extrêmement utile dans la prévention et la lutte contre les infections, les rhumes, la grippe et la pneumonie (le sirop est le moyen classique pour préserver les cynorrhodons).

La vitamine C et les molécules bio-flavonoïdes sont toujours combinés ensemble par nature. C'est comme ça que nos corps expérimentent la vitamine C en mangeant des fruits. Les cynorrhodons sont riches dans ce complexe chimique vitale, appelée à renforcer les tissus de l'organisme, et aider à construire et à maintenir un système vasculaire en bonne santé, en prévenant les dommages de la fragilité capillaire. 


La découverte de la haute teneur en vitamine C de l'églantier est survenue pendant la Seconde Guerre Mondiale. En cette période de pénurie d'agrumes, le gouvernement britannique a organisé la récolte du plus grand nombre possible de cynorrhodons, considérés comme substitut de sources en vitamine C. Cela a finalement souligné l'importance de l'églantier comme une source supérieure à la vitamine, faisant débuté sa popularité dans le monde entier. 

Les cynorrhodons ont également des propriétés diurétiques (laxatif doux), et peuvent aider à traiter les infections urinaires. La teneur en fer dans les cynorrhodons en fait un excellent complément pour les femmes menstruées. L'huile extraite des graines de cynorrhodon contribue à la réduction du tissu cicatriciel et des vergetures causées par la grossesse et l'accouchement, grâce à ses propriétés de régénération tissulaire. 


Résistez à la tentation de cueillir les cynorrhodons, nombreux et voyants, des roses cultivées dans les parcs et jardins. Ils auraient beaucoup moins de vitamine C en eux, et seront potentiellement arrosés avec des pesticides.


Pour plus d'informations et de références : 

http://www.permaculture.co.uk/articles/medicinal-benefits-rose-hips

mercredi 23 octobre 2013

The Jardinières Tour !


Etape rue du Petit Battant


Petit tour dans l'impasse entre la rue Battant et celle du Petit Battant : des grands bacs en bois avec quelques fleurs et des laitues. N'hésitez pas à proposer d'autres légumes !



mardi 22 octobre 2013

Se débarrasser des métaux lourds



Une alternative intéressante peu coûteuse... 


De nouvelles études indiquent que de la coriandre fraîche peut être extrêmement efficace pour aider à débarrasser les métaux lourds du corps.
Prendre 400 mg de coriandre par jour peut assez bien nettoyer les métaux lourds du corps en juste 2 à 3 semaines.

Le Dr David William donne une bonne recette de pesto de coriandre dans un article périodique de juin 98 intitulé Alternatives.

Recette de pesto de coriandre

Mélangez une tasse de coriandre fraîche avec six cuillères à table d’huile d’olive dans un malaxeur jusqu’à ce que la coriandre soit broyée.

Ajoutez une gousse d’ail une demi-tasse d’amandes, des cachous ou d’autres noix et deux cuillères à table de jus de citron.

Broyez jusqu’à ce que cela devienne une pâte épaisse (Ajoutez un peu d’eau chaude si nécessaire.)

Mangez une couple de cuillères à table par jour durant trois semaines pour éliminer les métaux lourds.

Répétez 2 à 3 fois par année.
Attention, cela a un goût incroyable et peut créer de l’accoutumance.
(Note : on peut congeler le pesto sans problème, de sorte que vous pouvez en faire de grosses quantités à la fois.)

L’autre chélateur est l’acide malique.
On trouve l’acide malique dans les pommes fraîches et dans le vinaigre de cidre de pommes.
L’acide malique est particulièrement utile pour éliminer l’aluminium du corps.

Source: Santé florissante; privilégier les mesures préventives

mardi 15 octobre 2013

Vide-jardins à la Saline d'Arc-et-Senans


Dimanche 20 octobre

Pour célébrer la fin de son 13ème Festival des Jardins, la Saline royale organise une journée Vide-jardins durant laquelle sont distribuées gracieusement les plantes ayant contribué au succès du Festival et non réutilisées l’année suivante. De 9h à 17h, des ateliers « bouturage » sont proposés aux adultes.

Seront présents : des producteurs bio régionaux, Safran de Goux, les Jardins de Fraîche-Comté, la Charette Bleue, Jura Val d'Or.
Pour plus de détails, cliquez ici.

Nous nous organisons pour monter en co-voiturage avec quelques membres des Incroyables Comestibles. Ceux qui souhaitent nous rejoindre, faites nous signe (renvoi à la rubrique "contact")

Audrey

The Jardinières Tour !


2ème étape : la Cité de l'Observatoire

Avant toute chose, petit tour d'horizon des jardinières (et jardin) des Incroyables Comestibles 
(suivez les flèches !).


2 nouvelles jardinières on été installées : 
- une devant le Café des Pratiques samedi lors de notre rencontre ;
- et une autre, grâce à Bien Urbain, dans l'impasse billard récemment repeinte qui relie la rue de petit battant au haut de la rue battant (merci Aline pour l'information et Mathieu pour les laitues : n'hésitez pas à nous envoyer une photo et un petit texte pour un publication sur le blog!).

En projet : 
- mise en place d'un jardin "en trou de serrure" 
(comme celui de l'avenue Siffert avec l'IRTS - à confirmer)
- réhabilitation de la jardinière à la Cité des Montboucons, avec les enfants des immeubles avoisinants (un appel sera lancé pour des coups de main).

***
Aujourd'hui, nous mettons à l'honneur les jardinières de la Cité de l'Observatoire (flèche orange), avec son mobilier urbain invitant à l'échange et la convivialité. Un grand espace nous/vous ai réservé : il pourra être investi plus encore grâce à l'autorisation de Néolia et avec l'aide des habitants du quartier, nous l'espérons...




Audrey


vendredi 11 octobre 2013

Retour(s) sur la Gratiféria du 22 septembre...


Pour la première Gratiferia des Incroyables Comestibles de Besançon : le soleil était là !

Jouets et vêtements à emporter gratis aussi ! 
Bénévoles hyper motivés armés de leurs plants et nourriture à partager également !


Au parc Siffert autour de notre désormais fameux jardin en lasagne, nous avons pu échanger avec les sympathisants et les passants curieux. Une journée revigorante qui a pu souder notre petit collectif naissant. 


Débriefing à la fin de la journée sous l'arbre pour échanger sur nos impressions et prochains projets : affiner notre communication et préparer les prochaines jardinières.

Amélie

***

Abondance il y a eu en sourire, en soleil, en energie, en discussion, et rencontres ...
Le tout aménagé de temps de détente avec repas collectif totalement improvisé avec maîtresse Linn qui tout en discutant, s'activait à l'épluchage de petits légumes garnis dans des feuilles de salade.




Tout en poésie et simplicité notre collectif !
Des dons d'habits, de légumes et de fruits, de livres, de jouets que chacun pouvait emporter celon ses besoins.
Aux crêpes Geoffrey et ses galettes bisontines à la farine d'épeautre .. un délice pour les petits et les grands !
Des petits ateliers par ci par là autour du jardin, les étiquettes D'Audrey recyclées, des plants donnés genereusement par Estelle, des petites enveloppes de graines, des cornets façon Linn, les biscuits d'Amélie, la gâteau choc de Béatrice ..




Et puis des inatendus comme on aime, José et ses chiens qui nous a improvisé un petit spectacle comme ça pour le plaisir !
Linn qui nous a confectionné pendant notre debrief des petits bouquets de fleurs pour chacune d'entre nous. Merci de ton grand coeur !

C'était une bien belle journée... et mon petit doigt me dit qu'il y en aura d'autres des Gratiféria ..


Stéphanie




jeudi 10 octobre 2013

On est encore dans l'Est !


Voici l'article dont on vous parlait, paru dans l'Est Républicain le dimanche 6 octobre, qui nous met à l'honneur en traitant de La Machine à en découdre.

Cliquez sur l'article pour le lire de plus près.
Merci à Stef !



mercredi 9 octobre 2013

Désobéissance civile autour d'une tomate



Toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite


On ne résiste pas à l’idée de vous faire partager cet article canadien paru sur www.24hmontreal.canoe.ca
Merci à Estelle pour l’info !

*** 
Le Jardinet des mal-aimées
Par Étienne Laberge 
(24 Heures Montréal, 09/10/2013)

Pascal Jean a réalisé une expérience sociale avec son jardin de trottoir.
Lorsque Pascal Jean a décidé de mettre en terre quelques plans de légumes sur la voie publique entre la rue et le trottoir sans demander la permission aux autorités, il ne s'attendait surement pas à créer une petite révolution potagère, et encore moins, à recevoir les félicitations du maire de son arrondissement.
Le petit geste de désobéissance civile de Pascal Jean témoigne du changement des mentalités qui s'opère en ce moment dans la ville en termes d'agriculture urbaine.


[...]
Le maire François W. Croteau félicite le jardinier pour son initiative.
« C'est un bon moyen pour se réapproprier la ville et la voir différemment, note le maire. Depuis trois ans, avec les ruelles vertes et les projets de jardins rue, on a réussi à enlever 2000 tonnes d'asphalte, ça représente 4091 mètres de jardins linéaires. »
Révolution potagère ou simple initiative citoyenne ? L'instigateur du jardinet rappelle lui-même que, durant la Deuxième guerre mondiale, les élus encourageaient les citoyens à semer de la nourriture sur l'espace public.

Pour lire l'article complet, cliquez ici.

Marche mondiale contre Monsanto



2ème mobilisation ce samedi 12 octobre à Besançon


A l’appel du collectif « Franche-Comté sans O.G.M. »
La population est invitée à s’opposer aux agissements de la firme américaine, dont l’appétit et les méthodes sont toujours plus dangereuses pour notre santé et nos libertés. Celle-ci possède un monopole quasi-exclusif dans l’agrobusiness, empoisonnant la terre avec ses pesticides et tentant de privatiser toutes les semences. 

Un pique-nique partagé et revendicatif est donc proposé à midi place de la Révolution, au sein du grand marché festif’ « AlimenTerre » promouvant une agriculture bio, locale, et équitable. Après une prise de parole pour expliquer la situation, le moment convivial prendra part afin de partager un repas et sa vision des choses. 

N’hésitez pas à participer et diffuser ce message !
https://www.facebook.com/events/189077477942667/

A bientôt.

Les Incroyables Comestibles de Besançon.

mardi 8 octobre 2013

Rendez-vous au Café des Pratiques


Présentation des Incroyables Comestibles de Besançon
Samedi 12 octobre 
de 10h30 à 12h
Entrée libre


Venez connaître notre démarche, découvrir nos actions, échanger avec nous, proposer vos idées, vos souhaits ou un emplacement pour une jardinière dans votre quartier... et peut-être même nous rejoindre si vous en avez envie !

Lien :
http://lecafedespratiques.blogspot.fr/

Adresse : 
105 rue de Belfort, à Besançon

lundi 7 octobre 2013

La Machine à en découdre : 2ème journée


 ... et quelle journée !


On en revient toujours pas : on avait quasiment plus de cartes de visite à donner pensant, la veille, que nous en avions largement fait assez pour le lendemain... Notre stand débordait de gens, de sourires et d'attention.
Difficile de nous absenter pour des conférences ou autres projections et de résister à cet engouement populaire !

En bref :
- des rencontres très variées : des sympathisants ravis de voir que Besançon fait désormais partie de l'aventure des Incroyables C, des curieux, des enjoués, des personnes souhaitant nous rejoindre, des gentils donateurs de plants, des enfants repartant avec des plants de fraises...
- des belles promesses : d'emplacements, de jardinières, de fabrications de bacs, de coups de main, de relais d'information, etc.


Le cercle des Incroyables Comestibles de Besançon va s'élargir et ça fait du bien : un nouvel élan est en marche et l'installation de nouvelles jardinières en perspective !

Un bel hommage nous a été rendu dans l'Est Républicain de dimanche : l'article sera prochainement mis en ligne.

Un grand merci aux organisateurs de ce beau festival...


Audrey

samedi 5 octobre 2013

La Machine à en découdre : 1ère journée


Reportage à Montferrand Le-Château
... en léger différé


En cette belle journée de pluie et de vent (si, si, on aime bien danser sous la pluie, sauter dans les flaques et avoir les pieds trempés), nous avons fait de sympathiques rencontres... Des échanges pleins de curiosité et d'enthousiasme. Le bonne humeur régnait de tous côtés, les conférences proposées étaient une mine d'informations (paroles de Stef et d'Amélie!), le Resto Trottoir nous a régalé et a gentiment partagé son espace avec notre collectif : vivement demain !

Vous pouvez toujours venir nous faire un coucou en passant par notre stand bricolé dont on est pas peu fier.


Aujourd'hui, grande première pour les Incroyables Comestibles : 
Atelier "fabrication de tampons patates"


Estelle s'attelle à la suite en essayant de faire rentrer "Les Incroyables Comestibles" 
sur une seule patate (attention Guinness des Records, tiens toi bien!).
Elle a toute notre admiration... à jamais, même.

Et les tampons peuvent servir à décorer les joues des petites filles...


A demain !

Audrey

vendredi 4 octobre 2013

The Jardinières Tour !


A chaque semaine, sa jardinière !
1ère étape : rue du Coteau




Cette semaine, c'est Anthony qui nous présente la jardinière rue du Coteau, installée déjà depuis quelques semaines : ça pousse ! Des tomates cerises, de l'origan (ou du thym citronné, diront certains - je ne nommerai personne...) et...


Jeu concours : 
Mais que fait donc Linn Linn la tête dans la jardinière ?
Celui qui trouvera la réponse remportera un plant de fraises 
et une plante aromatique de son choix !
Anthony est évidemment hors concours (autrement c'est pas du jeu!).


Si comme Anthony vous voulez (et pouvez) installer une jardinière à partager devant chez vous (ou devant chez votre commerçant préféré, etc.), alors n'hésitez pas à nous contacter ! 
(contact en haut juste à côté, là, dans la colonne de droite)


Audrey

mercredi 2 octobre 2013

Les Incroyables C essaieront aussi d'en découdre...


La Machine à en découdre les 5 et 6 octobre
à Montferrand Le-Château


3ème édition pour le festival des alternatives au capitalisme (organisé par le CAC) 
Entrée libre. 
Buvette et restauration.


Une programmation variée : 
conférences, projections cinéma, théâtre, 
animations pour les enfants, expositions, concerts, stands, etc.

 Passez nous faire un coucou : on sera juste à côté du stand du Resto Trottoir !

Programme détaillé sur : 
http://agendamilitant.besancon.over-blog.com/la-prog-détaillée