vendredi 31 mai 2013

Egaux face à la nature!

 

 

 

« Égaux face à la nature »

 

 Ce projet est basé sur la loi n° 2005-102 du 11 février 2005 « l'égalité des droits et des chances,
la participation et la citoyenneté des personnes handicapées ». 

Il vise à intégrer les personnes en situation de handicap dans la sphère publique  en utilisant comme support l’environnement naturel.
Par le biais d’actions concrètes en faveur de la biodiversité et de découverte de milieux naturels, les
participants acteurs de leur projet vont progressivement s’ouvrir à leur environnement extérieur (social,environnemental, culturel..) et surmonter certains obstacles auxquels ils se trouvent confrontés dans la société.

Bénéficiaires du projet: 30 résidants en situation de handicap mental du SHD de Novillars.

 Insertion sociale, accessibilité, savoirs, savoirs-faire, savoirs-être, éveil, plaisir, bien-être,
autonomie, découverte de l’environnement, chantier nature, participation, rencontres & échanges est le chemin que nous souhaitons et y laisser des empreintes ...une piste à poursuivre tel les petits poucets (ettes) dont l'histoire serait sans faim!

Concrètement:  du jardin existant nous travaillons sur l'envies de ce qui pourrait être planté et aménagé pour leur permettre de jardiner sans lacune et avec plaisir, ce avec du matériel de récupération.
                  o  Dans les parcelles libres : semis en place  de cucurbitacées, haricots ramant
(aménagement des piliers qui serviront de tuteurs, cet ensemble illustrera la
technique des « 3 sœurs » / la plante tuteur, la plante rampante, la plante
couvrante), haricots verts, cardons, plants de tomates disponibles dans la serre,
bande d’œillets d’Inde plantes compagnes des tomates.
                 o  Fauchage de 2 zones enherbées pour installer des jardinières fabriquées  avec des palettes.  Linn Linn sera la référente pour cet atelier de fabrication.
                 o  La fabrication d’un hôtel à insectes (avec palettes de récupération) à installer dans
une des zones avec le semis d’une bande de fleurs de jachère pour attirer les abeilles et les papillons (rôle pollinisateur).
                 o  Dans une zone en friche sera expérimentée sur 2 m la technique de  désherbage
écologique (arrosage au jus de citron et couverture de cartons)
                 o  Dans la parcelle le long du mur, désherbage pour planter des plantes aromatiques et médicinales.
Autres idées « sous le coude » : fabrication de tables à jardiner, d’une tour à pommes de terre, de bancs en palettes

 Partenaires du projet : SHD Foyer de vie Le Château, La croix verte, Les incroyables comestibles de
Besançon, Commune de Novillars.


Merci à Rachel de nous avoir invité à vivre cette belle aventure ...comme une providence puisque un projet similaire était en germination au sein des Incroyables Comestibles Besançon sur Besançon même  pour l'année prochaine!



Merci aux participants de leur  enthousiasme et leur ouverture d'esprit, merci de nous permettre de semer en eux les graines de l'abondance et de la créativité...égaux face à la nature, égaux face à la nouveauté...

première récolte ...graines d'artistes!!!!





Jardin en transformation!


salon de jardin à coups de marteau

serre improvisé en un coup de cuillère à pot 
crâne rasé à coup de tondeuse!sinon le désherbage se fait à l'huile de coude 

fraisier terminé
framboisier...




...et la transformation continue et faute de baguette magique ...et par manque de soleil...chaque jour suffit notre joie de pouvoir à la fraicheur de la pluie, faire évoluer  ce que "Dame Nature " nous a confié!

lundi 20 mai 2013

Cultiver le gingembre

Une racine pour démarrer

Racine de gingembrePas besoin de courir chez l'épicier chinois à l'autre bout de la ville pour choisir sa racine de gingembre destinée à la plantation. Il s'en trouve dans presque tous les supermarchés. Mais le mieux reste de se le procurer dans une boutique bio, pour être sûr de partir sur un produit exempt de substances chimiques. Pour choisir sa racine "prête à planter", il suffit de s'emparer de celle qui semble la plus vigoureuse. Exit les racines toutes flétries et rabougries après quatre mois de présence sur l'étalage. Préférez plutôt une racine bien charnue dont quelques petits pousses tentent timidement une approche.

Plantation et culture

Fleur de gingembreComme pour la plantation de l'ananas, il y a deux écoles. Celle de laisser le rhizome de gingembre faire ses racines dans un verre d'eau à l'ombre (mais néanmoins tempéré), soit le mettre directement en terre au beau millieu de votre potager chinois (en surface, sans l'enfoncer totalement) et attendre que les pousses vertes à l'extrémité de la racine se développent. Le rhizome formera alors de jolies tiges qui fleuriront peut-être...
Pour mettre toutes les chances de son côté et être sûr de pouvoir profiter des qualités gustatives de son gingembre, prévoir un terreau léger et très bien drainé. Si une culture en pot est envisagée, un récipient relativement grand et profond (genre jardinière) est préférable pour faciliter la croissance des racines.
Cette plante tropicale vivace adore la chaleur (25°C) et une humidité constante. Il faut toutefois éviter de trop arroser avant que le gingembre n'ait vraiment fait racine de peur de le voir pourrir sur place. Ce n'est qu'une fois les tiges bien montées que l'on peut arroser à tout va.

Récolte et dégustation

9 à 10 mois après plantation, lorsque les parties vertes se dessèchent, on peut déterrer une partie des rhizomes et les employer à la consommation. Pour obtenir du gingembre plus jeune et plus citronné, on peut le récolter après 5 ou 6 mois seulement. Si l'on souhaite fragmenter ses rhizomes pour plantation, il faut veiller à ce qu'au moins un bourgeon soit présent sur le fragment en question.
Le gingembre se conserve assez longtemps mais sa saveur diminue avec le temps pour gagner en piquant. Le mieux est donc de consommer les rhizomes frais. Réputé pour son pouvoir revitalisant, il est également très bon pour soulager les maux d'estomac et les nausées des femmes enceintes (frotter la racine sur un peu de pain le matin...). Il est antiseptique, antibactérien, soulage les maux de tête, les rhumatismes... C'est une véritable star de la médecine asiatique et de la gastronomie!

jeudi 16 mai 2013

Livres de jardinage

Un livre à lire sur le net : http://permaculture2.coerrance.org/

Le Manuel des jardiniers sans moyens part de la conviction que tout le monde peut jardiner, malgré l’absence d’expérience, de terrain ou de moyens financiers.

Trop souvent, les guides de jardinage sont coûteux, rédigés par des spécialistes passionnés, qui ne font pas toujours attention au vocabulaire compliqué des jardiniers chevronnés qu’ils sont. Et l'essentiel n’est pas toujours donné !

Cet ouvrage est complet : absolument TOUT du strict nécessaire pour se lancer dans l’aventure est présenté, sans compliquer les choses et en veillant à bien illustrer.

http://terredopale.fr/manuel



Créer une forêt comestible dans son jardin avec des fruits, des légumes, des champignons, des plantes aromatiques et médicinales organisés intelligemment pour une production sans pesticide et avec peu d'entretien.

"Un livre de grande valeu
r pour ceux qui souhaitent une technique écologique cohérente en permaculture."

Un livre vivifiant ! Créez une mini forêt de fruits et de légumes, même dans un petit jardin de 200m² et moins. ... avec peu d'intervention, aucun travail du sol, sans traitement… même en ville.

Comment est-ce possible ? ... des plantes repoussent d'elles-mêmes chaque année... Il s'agit de planter une fois mais de façon astucieuse, un mélange de cultures "vivaces" et "pérennes" de différentes hauteurs pour créer un système productif à trois étages de végétation. L'étage supérieur est constité d'arbres fruitiers. L'étage intermédiaire est constitué à la fois de petits fruits (cassis, framboise, ...), de noisetiers maintenus sous une forme très basse et de lianes (raisin, kiwi, ...). L'étage inférieur, au pied des deux autres, est constitué de légumes vivaces et de plantes aromatiques et médicinales également vivaces.

Pourquoi ça fonctionne ? ... une communauté de plantes qui s'entendent... Au jardin-forêt on maximise l'usage de l'espace, de l'énergie solaire, de l'eau et des nutriments du sol. Le mélange de plusieurs espèces permet une santé naturelle de l'ensemble. On joue aussi habilement sur le fait que toutes les espèces n'ont pas besoin en même temps du soleil, des nutriments,... Par exemple, le cassis introduit sous un pommier profite pleinement de l'énergie solaire et de l'eau du sol au printemps bien avant l'apparition du feuillage du pommier encore endormi de l'hiver. La production de cassis pourra être inférieure à ce qu'elle est habituellement du fait que l'arbre finira tout de même par se réveiller mais le total produit avec les pommes sera supérieur à un pommier ou à un cassis planté seul.

"Un jardin-forêt produira au total plus que n’importe quelle culture à étage unique. Car c’est la production cumulée de toutes les plantes vivant sur le même espace qui rend les jardins-forêts si productifs et non une récolte massive de chaque individu." Patrick Whitefield

http://aupetitcolibri.free.fr/Permaculture/Permaculture.html#vente

La spirale des aromates



La spirale des aromates permet de disposer aisément et simplement de plantes pour les infusions, les salades, les remèdes et la cuisine. De ce fait le besoin d’y accéder étant des plus courants, on veillera à disposer cette réserve de plantes culinaires, aromatiques et médicinales près de la maison ou dans une zone de passages fréquents.

Plus précisément, la meilleure situation est vraiment près de la cuisine, de cette façon les plantations et la cueillette seront plus plaisantes, l’usage des plantes pour les infusions sera plus quotidien et les parfums de nos mets seront plus divers. Sans faire d’effort, nous disposerons de ces plantes facilement au moment où nous aurons besoin d’une infusion, d’un arôme ou d’une saveur spéciale.

Le persil, le cerfeuil, la sauge, l’origan, le thym, la ciboulette, la marjolaine, la mélisse, la menthe (sativa), la menthe pouliot, la menthe, la capucine et tant d’autres croissent de façon stupéfiante.

La spirale des aromates est composée d’un parterre en forme de spirale qui commençant à l’horizontale du sol, s’élève jusqu’à atteindre en son centre une hauteur maximum. A l’intérieur de ce parterre, entre les murets qui donnent sa forme à la spirale, on réalise les plantations. Un intérêt de la spirale est qu’elle procure différentes orientations, espaces de soleil et d’ombre, endroits plus humides ou plus secs… rendant possible une plus large variété de plantes.

De plus, pour une même surface au sol, nous disposons de plus d’espace de culture, puisque dans les murets latéraux nous pouvons planter des espèces comme l’origan, la menthe pouliot ou de la capucine.

Article en entier ici : http://www.passerelleco.info/article.php?id_article=938

Le compostage en surface ou comment faire foisonner la vie dans votre sol

http://potagerdurable.com

Le compostage en surface ou comment faire foisonner la vie dans votre sol

Vous connaissez déjà le mulching ou le paillage des cultures au potager.
Ils permettent de garder l'humidité dans le sol en été.
Mais vous pouvez aller plus loin en pratiquant le compostage en surface, toute l'année.
Cette pratique un peu déroutante au premier abord, va produire des effets spectaculaires sur votre terre.
Une fois que vous l'aurez essayée, vous ne pourrez plus vous en passer.

Le compostage en surface, c'est quoi ?

Réponse rapide n° 1 : ce n'est pas du compostage en tas (dans un composteur).
Réponse rapide n° 2 : c'est reproduire ce que fait la nature.
Feuilles de poirée en cours de décomposition
Feuilles de poirée en cours de décomposition
En fait, c'est très simple : composter en surface, c'est déposer des déchets végétaux directement sur le sol de son potager.
Ces déchets végétaux vont se décomposer sur place, ce qui va fertiliser et améliorer la terre.
C'est la même chose qui se passe dans la nature : les brindilles sèches et les feuilles mortes se décomposent sur place chaque hiver. Et au printemps, les plantes repoussent de plus belle, d'année en année.

A quel moment de l'année peut-on faire du compostage en surface ?

Vous pouvez le faire toute l'année, et c'est même recommandé pour garder un sol vivant.
Mais il y a deux occasions propices pour commencer :
  • après une culture : quand la récolte d'un légume est terminée (haricots verts par exemple), au lieu d'arracher les tiges et de s'en débarrasser, coupez-les au ras du sol et dispersez-les sur place, après les avoir découpées si besoin en morceaux plus petits.
  • en automne, préparez le potager à passer l'hiver en couvrant toutes les parcelles du potager avec un mélange de feuilles mortes et d'autres déchets végétaux du jardin.
Fanes de poireaux
Fanes de poireaux

Sans oublier qu'à chaque fois que vous cueillez un légume (un poireau, des radis), vous pouvez au même moment enlever les parties abîmées (les pointes vertes du poireau, les fanes des radis) et les remettre sur le sol.

Les 3 avantages du compostage en surface

  1. Garder une bonne terre de potager, riche en humus.
    Il n'est plus nécessaire d'ajouter d'engrais pour faire pousser de beaux légumes. La structure du sol va s'améliorer et devenir grumeleuse, facile à cultiver.
  2. Le sol est ensemencé en micro-organismes participant à la biodiversité.
    Un équilibre naturel va se créer et les attaques de ravageurs ou les développements de maladies vont s'auto-réguler.
  3. Moins de travail : terminée la corvée de nettoyage des restes de culture, terminée l'évacuation des mauvaises herbes.
    Maintenant, tout est coupé et laissé sur place.

Dans quels cas faut-il éviter de composter en surface ?

Attention il y a quelques situations où il vaut mieux ne pas le faire :
  • Pendant l'hiver dans les sols très argileux, pour laisser le gel briser les mottes.
  • Au printemps afin de laisser les rayons du soleil réchauffer le sol.
  • Pour des cultures qui n'aiment pas l'humidité (ail, échalote et oignon).
  • En été, en cas de sécheresse, attendre une bonne pluie avant de pailler.
  • Ne pas utiliser de restes de plantes atteintes par la maladie du mildiou (tomates, pommes de terre) pour couvrir le sol.
    Les autres maladies ne survivent pas à la décomposition.

Avec quelles matières recouvrir le sol ?

Pour trouver avec quoi composter en surface, quantité de possibilités s'offrent à vous :
  • après une récolte, découper en morceaux les tiges des tomates, haricots, pois, courgettes...
  • toutes les fanes de légumes (betteraves, radis, choux, carottes, salades). Si vous trouvez que ça fait moche par terre, recouvrez-les avec un autre paillis !
  • les tontes de pelouse (en couche fine et sèche)
  • les mauvaises herbes arrachées
  • certaines plantes intéressantes par leurs propriétés :  ortie, consoude, aneth, bourrache...
  • quelques éléments d'origine animale : fumier de cheval, fientes de poules (à composter auparavant)
  • du BRF (bois raméal fragmenté) : tailles broyées d'arbustes
  • du compost venant de son composteur (eh oui !)
Et si vous n'avez pas assez de déchets végétaux, cultivez-les sur place avec les engrais verts !

L'épaisseur du couvert végétal dépend de la grosseur des débris végétaux :
- faible épaisseur (2 à 3 cm) pour les débris fins et humides (tontes de pelouse),
- forte épaisseur (10 cm) pour les restes plus grossiers (tiges de haricots).
Il faut toujours veiller à ce que le sol puisse respirer. On évitera donc les paillis trop denses ou trop épais.

Et ensuite, comment semer et planter ?

Tiges de haricots séchées
Tiges de haricots séchées
Après quelques saisons de pratique du compostage en surface, vous ne devriez plus avoir besoin de travailler votre sol car la terre restera meuble en permanence, comme la litière d'une forêt.
Si ce n'est pas encore le cas, vous allez simplement aérer la terre avec une fourche-bêche ou une grelinette. Le but est juste de décompacter le sol en dérangeant le moins possible la vie qui s'y est installée.
Pour mettre en place une nouvelle culture, préparez la parcelle de la façon suivante :
  • écartez le paillis végétal dans un coin à l'aide d'un râteau (ne soyez surtout pas tenté de l'incorporer à la terre !),
  • procédez au semis ou à l'installation des plants,
  • remettez en place le paillis entre les rangs pour ne pas étouffer les jeunes pousses de légumes.

samedi 18 mai Départ 11h

rendez-vous nature et le haricot magique!

 devant École primaire Saint Claude  9 rue Jean Wyrsch 25000 Besançon,

A l'occasion du rendez -vous nature avec l'association de bienfaiteurs 

animé par  " pic et perche" 

 Les Incroyables Comestibles Besançon improvisent un parcours de petit Poucet à vélo,

 nous sèmeront des haricots magiques  aux pieds des arbres sur notre chemin

 avant de rejoindre le lieu de rendez-vous !

32 av de Montrapon

Pic-nic tiré du sac pour ceux qui le souhaite

 dans le parc pour prendre des forces et profiter de renouer avec dame nature et ses créatures...

et vivre une belle aventure dans ce  petit paradis!

Alors à vos graines

prêt...

plantez !!!







l'arbre aux haricots magiques


dimanche 12 mai 2013

En toute simplicité!

Créer l'abondance
Avec les INCROYABLES comestibles,
 si chacun fait un geste,
 on change la VILLE.
 Et si on s'y met TOUS,
 on change le MONDE !




vendredi 10 mai 2013

Partage de plants le 11 mai













Avec Trivial' compost, 
au parc avenue Siffert à partir de 14h.
 Les plants provenant de dons seront distribués gratuitement, 
un moment de partage que nous espérons donnera d'autres fruits du partage!


Venez nombreux,
 semer les fruits de la gourmandise
 les plants de fraises vous attend avec joie
 l'abondance est à portée de main!
Servons-nous!!!

jeudi 9 mai 2013

Don de plants et de graines et remerciement!


   Les incroyables comestibles Besançon a la joie de vous annoncer  " l' incroyable collecte" depuis le démarrage du projet! Les graines de toutes sortes, les plants de pommes de terres, les plants de frais  et quelques autres légumes permanents ainsi que du matériel de jardinage... Donc merci à tous  pour tant d'abondance !
Nous avons participé à la journée du potager géant avec les incroyables colibris et continuons chaque jour! On  improvisera ce week-end des installation et distribution de tout ce trésor! 
 Les bacs sont en préparations par des bricoleurs en herbes...
Quelques bacs sont déjà  installés et occupés par des haricots, aromates et fleurs à déguster rhubarbes...et fraisiers qui feront le bonheur des gourmands (es)

Pour ceux  celles qui sont intéressés(ées) laissez un mot à " mang2025gmail.com"
Nous vous répondrons le plus vite que possible!

Voici quelques photos pour parler  peu mais bien!
plus 3 cagettes supplémentaires...

4 cagettes de fraisiers  et des pieds de framboisiers à n'en plus finir!!!!



légumes permanents
et de l'oseille




bacs  modulables pour enfants








fraisier ....


...et que l'abondance continue son œuvre...!